Qui sommes-nous ?

HISTORIQUE DE LA SECTION DE GOLF DE L’ASCAN

 

La section golf est née en 1986 de la volonté conjointe de fonctionnaires et des députés golfeurs comme le président Louis DARINOT (1), ancien maire de Cherbourg et alors président de la commission de la défense et des forces armées.

Elle a depuis poursuivi les deux buts qui avaient justifiés sa création approuvée par le collège des Questeurs :

- la promotion de la pratique du golf par l’organisation d’un enseignement sportif ;

- l’organisation de compétitions.

La création de la section a été soumise aux plus hautes instances de la Fédération Française de Golf, en l’occurrence son président de l’époque Claude-Gérard Cartier. Les instances fédérales avaient conditionné la création d’un club de golf à l`Assemblée à son affiliation à une association sportive omnisports en qualité de section. La transformation en association corporative n’interviendra qu’en 1996.

 

 Les deux premières années

Au printemps de 1986 le tout premier stage a été réalisé sur le parcours de ce qui est devenu le golf du Plessis- Belleville.

 A la même période, un appel de candidature fut lancé pour la création de la section à laquelle adhèrent une trentaine de personnes parmi lesquelles, Louis DARINOT.

Le collège des Questeurs autorise la transformation des locaux dits « des abris » en locaux dédiés à la pratique du golf et comportant un putting green et deux emplacements de travail. Cet espace est équipé grâce à un budget alloué par l’ASCAN pour l’achat des deux cages munies de filets qui seront longtemps utilisées. Le practice sera inauguré en novembre 1987 par le président de l’Assemblée nationale Jacques Chaban Delmas (2) en présence du Secrétaire général de la Présidence lui-même excellent golfeur (M. AMELLER).

La section nouvellement crée organise des compétitions dont la plus importante a lieu au golf de La Boulie en septembre 1987, le trophée des golfeurs parlementaires, dont le vainqueur sera Louis DARINOT.

Le premier des stages de perfectionnement a lieu en septembre 1988 au golf irlandais de BALLYBUNNION et comportait quatre stagiaires.

Durant ces deux premières années la section recrute des enseignants de golf qui seront choisis, conformément à la suggestion de la Fédération, au sein des professeurs et moniteurs de golf appartenant à l’ASJEPS (professeurs d’éducation physique) d’Île de France. C’est parmi cette phalange que sera recrutée Jessie CHANDEZE qui assurera ses leçons pendant dix années.  

Nous pouvons rendre un hommage amical et appuyé aux instances dirigeantes des sections golfs des compagnies aériennes de l’époque sans l’appui desquelles les choses auraient été plus difficiles.

 Il s’est, par exemple, manifesté par la création d’une compétition originale : le trophée ASCAN (dont l’acronyme se lit ainsi Assemblée contre les Compagnies Aériennes Nationales). Un trophée que notre section a fini par conserver après plus d’une demi-douzaine d’éditions.

 

Le développement de la section au cours des dix années suivantes

 La section met en place des rencontres internationales avec ses homologues :

  • A partir de 1989 avec la Chambre des communes uniquement en France sur le golf d’HARDELOT jusqu’en 1992.
  • Avec les Cortés espagnoles se déroulant alternativement en France et en Espagne à partir de 1990 et durant 13 éditions.
  • Avec des membres du parlement irlandais (château d’HUMIERES en 1995).

S’agissant des autres compétitions sur le sol français, elles ont été en moyenne de 6 à 8 par exercice. Parmi les plus emblématiques figurent, la Bourgogne, organisée sans interruption entre 1990 et 2014 tout comme celle se disputant sur le golf des Volcans en Auvergne (1991 à 2010) ou encore celle organisée sur le golf de SAINT-SAENS à proximité de Rouen entre 1997 et 2016.

D’autres endroits remarquables ont accueilli nos adhérents à plusieurs reprises telles les compétitions organisées sur les golfs de BELLE DUNE, SABLE-SOLESME, du CHAMP DE BATAILLE, de RONCEMAY ou du Château de CHAILLY. 

S’agissant de l’enseignement et de la pratique du golf, la section a pu bénéficier du concours d’enseignants dédiés.

Au Palais Bourbon avec Jessie puis Frédéric Dauchez pour ne retenir que les plus mémorables, ainsi que sur le terrain, lors de journées de stages spécialement organisées qui se sont tenus sur les golfs de SAINT-JEAN- DE-MONTS, (1990 à1995) de TOULOUSE ou encore de LACANAU et de ROYAN.

 S’ils ont eu lieu plus rarement à l’étranger : Irlande, Tunisie, Maroc ou Portugal il en est de mémorables comme ceux qui se sont déroulés à l’ile MAURICE ou en ISRAEL (au début de 2005).

C’est pendant ces premières années que sera mis en place l’organisation de la section telle que nous la connaissons autour du président de la section qui par tradition non écrite est un député membre de la majorité en place lors de la session de son renouvellement. Il peut s’appuyer sur un bureau composé de parlementaires et parfois de collaborateurs parlementaires et surtout de fonctionnaires sur qui repose la plus grande partie de la vie quotidienne de la section. Il dispose à ses côtés d’un président délégué non parlementaire (dont le premier fut Michel DEBIAIS).

 

La vie d’une section trentenaire

La poursuite de l’activité de la section n’a pas connu de modification substantielle par rapport à la période de sa création. En revanche son fonctionnement souffre de la désaffection qui touche toutes les activités associatives. Cette atonie s’est notamment manifestée par la crise qu’a connu le recrutement de nouveaux golfeurs qui n’a pas permis à la section de croitre autant qu’auraient pu le laisser espérer les débuts réussis qu’elle avait connus.

Il est clair que dix ans après sa création les personnes attirées par le golf n’avaient plus besoin d’une structure comme une association ou un club de golf pour satisfaire leurs gouts sportifs.

C’est sans doute ce qui explique que pour l’essentiel, les activités annuelles ne seront pas substantiellement différentes des objectifs initiaux de l’association. Elles comprendront toujours le double objectif :

- l’organisation de compétitions en France métropolitaine ;

- l’enseignement.

Certes, de nouvelles destinations seront trouvées pour l’organisation de compétitions comme c’est le cas pour la LORRRAINE ou le LOT. Même si ces deux destinations ont trouvé la faveur de nombreux adhérents elles n’ont pas réussi à donner une nouvelle impulsion à la section mais elles sont plutôt le reflet de la passion des deux parlementaires qui les ont voulues et organisées pour le golf lui-même et la nature des liens particuliers et personnels qui se créent en ces occasions.

Une manière efficace de promouvoir la vie associative a consisté à organiser de façon régulière des journées de la section ou des journées du Club célébrées tous les cinq ou dix ans, l’anniversaire de la création de la section qui, pour mémoire ont eu lieu :

 

Pour les dix ans au golf de LIMERES ;

Pour les 20 ans au golf de FONTENAILLES ;

Pour les 25 ans au golf du château de la BERTICHIERE ;

Pour les 30 ans en Espagne sur les golfs autour de MARBELLA.

 

Le renouveau certain qui s’est fait jour lors de ces cinq ou six dernières années s’est d’abord manifesté par l’émergence d’une nouvelle équipe comportant quelques anciens mais surtout tributaire du dynamisme manifesté par un duo de choc constitué de Raymond DOMENGE et de Patrice ONGARO à l’enthousiasme communicatif et au savoir-faire indéniable, qui ont su faire appel aux initiatives de nouveaux responsables à qui il incombera de prendre la relève. 

Ce nouvel élan s’est traduit de deux manières distinctes concernant chacune un des objectifs de l’association.

Il a d’abord concerné les conditions de fonctionnement de l’enseignement qui ont connu un bouleversement sans équivalent par l’abandon des installations du Palais Bourbon.

 Grâce à l’investissement de Jean LAUNAY, notre Président, un accord a été signé avec le golf de l’hippodrome de SAINT-CLOUD et nous avons pu ainsi déplacer notre enseignement en site extérieur et surtout, en plein air, ce qui a indiscutablement donné un intérêt nouveau aux séances de practice.

Il est également possible d’en écrire autant de la mise en place du championnat depuis 2011. L’ASCAN TOUR est devenu une part essentielle dans la pratique sportive. L’initiative de notre cher « coach » connait un retentissement d’autant plus fort que la formule précédente avait disparu sans laisser de souvenirs marquants.

Au terme de ce propos la conclusion qui s’impose est que les dirigeants qui se sont succédés à la tête de la section peuvent tirer la plus grande fierté d’avoir entretenu la flamme de l’esprit sportif des dizaines d’adhérents qui se sont initiés à la pratique de notre sport dans le cadre de la section golf. Celle-ci est devenue grâce à tous l’une des plus nombreuses de notre ASCAN. 

Mais il faut se rendre compte et accepter l’idée qu’elle n’aurait sans doute pas pu prospérer aussi longtemps sans la confiance que nous ont accordé les autorités et la bienveillance que nous ont manifestée les parlementaires députés et sénateurs qui ont participé à sa vie depuis trente ans. 

 

(1) D’autres députés ont succédé à Louis DARINOT à la présidence de la section. iIl s’agit Gilbert MITTERRAND, Raymond FORNI, Patrick BALAKANY, Jérôme BIGNON, Jean LAUNAY, Jean-Yves LE DEAUT et Alain TOURRET.

Jacques CHABAN DELMAS en était le président honoraire.

 

(2) Lui succéderont Marie France Le MOAL et Alain ARBONVILLE